Une équipe de chercheurs de l’UdeM reçoit 660 000 $ pour le développement d’une innovation clinique en oncologie / A team of researchers from l’Université de Montréal receives $660,000 to develop a clinical innovation in oncology

Ce récit a été publié la première fois sur le site UdeM Nouvelles, le 23 octobre 2013. Il est repris ici avec permission.

A team of researchers and health professionals led by Hélène Lefebvre and Isabelle Brault , professors at the Faculty of Nursing at the University of Montreal , and Odette Roy , Assistant to the Department of Nursing at the Maisonneuve -Rosemont Hospital , received a grant of more than $ 660,000 for the development of interactive clinical innovation in oncology. This story was originally posted on UdeM Nouvelles on October 23, 2013 and is reposted here with permission.

Une équipe de chercheurs et de professionnels de la santé dirigée par Hélène Lefebvre et Isabelle Brault, professeures à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal, et Odette Roy, adjointe à la Direction des soins infirmiers de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, a obtenu une subvention de plus de 660 000 $ pour le développement d’une innovation clinique interactive en oncologie.

La subvention a été octroyée dans le cadre du programme des Partenariats pour l’amélioration du système de santé des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et en partenariat avec la Fondation pour la recherche en santé de Rx&D et le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Le projet consiste en une stratégie interdisciplinaire d’échange des savoirs visant à développer un Portail d’Échange de Savoirs Web 2.0 en soutien aux équipes cliniques. Cette stratégie vise à réunir chercheurs, professionnels de la santé, patients et proches au sein d’un même espace pour partager les savoirs scientifiques, pratiques et expérientiels en matière de planification de congé en oncologie.

Ce projet vise à développer un outil de stratégies collaboratives pour renforcer les échanges et favoriser les apprentissages par les interactions entre équipes de soins, chercheurs et patients. La stratégie d’échange des savoirs vise également à créer un contexte organisationnel favorable à l’intégration des nouvelles pratiques et à une collaboration accrue. La subvention accordée permettra de documenter le processus de développement de la stratégie d’échange des savoirs  et d’en évaluer les effets sur la mise en application de pratiques exemplaires chez les professionnels de la santé et sur l’expérience de santé des patients.  À terme, elle pourrait contribuer à réduire l’utilisation de certains services et les coûts qui y sont associés.

Rappelons qu’au Canada, aucune norme ne régit la planification de congé. Pourtant, plusieurs études concluent qu’une planification de congé optimale peut réduire la durée des séjours hospitaliers, éviter les réadmissions et assurer aux patients une meilleure gestion de la douleur et des symptômes associés à leur maladie. Ces études soulignent l’importance de l’éducation aux patients, de la coordination des services et de l’implantation de suivis réguliers pour assurer une planification de congé optimale. Selon l’OMS, de 30 % à 50 % des patients reçoivent des soins dont l’efficacité n’est pas justifiée par l’évidence scientifique. L’intégration des nouvelles connaissances à la pratique clinique des professionnels constitue donc un enjeu prioritaire pour les systèmes de santé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s